Skansen, conservatoire du patrimoine.

Skansen est un musée de plein air qui accueille aussi un parc zoologique situé sur l'île de Djurgården à Stockholm. Il a été fondé en 1891 par Artur Hazelius (1833 - 1901) afin de préserver pour les générations futures le mode de vie en Suède durant les siècles passés. Ce magnifique écomusée occupe un espace de 30 hectares. Durant ses différents déplacements dans le pays, il a été fortement marqué par les conséquences de la révolution industrielle qui vidait les campagnes de ses habitants et donc, de ses traditions. Il supposait une rapide disparition d’un pan entier de la culture au sens large de la Suède de ce début du XIXème siècle.

 
 
Artur Hazelius, qui avait auparavant fondé Nordiska museet également sur l'île de Djurgården près du centre de Stockholm, crée alors le premier musée de plein air au monde sur une colline voisine. Skansen regroupe environ 150 constructions provenant de toute la Suède, démontées puis remontées pièce par pièce à leur emplacement définitif, donnant une vue d'ensemble sur la vie en Suède en allant des pauvres villages fermiers aux riches demeures de la noblesse.
 
Le musée présente également une réplique fidèle d'une petite ville avec les ateliers des artisans qui travaillaient le cuir, l'argent ou encore le verre. Dans le parc du musée se trouve un vaste zoo qui montre un large éventail d'animaux scandinaves ainsi que quelques espèces plus exotiques.
 
Njuta av ditt besök på Skansen !
Enjoy your visit in Skansen !
 
 
Cette borne kilométrique, Milstope, porte le monogramme de Gustav III et datée de 1779. au milieu du XVIIème siècle, le gouvernement décréta que des borne devaient être posée à intervalles réguliers le long des principales voies. Les gouverneurs locaux étaient responsables de cette mise en place et les paysans devaient assurer l’entretien des routes.
 
 
 
Les paysans de cette époque devaient aussi entretenir les hommes de troupes durant les périodes de pays. Soldattorpet ou Soldier’s cottage abritait un soldat entretenu par la population qui lui devait le gîte et le couvert. Cela fut, pour beaucoup de pauvre fils de paysans, le moyen de se constituer un pécule et disposer ainsi des moyens de se marier et d’élever une famille. Cette tradition durant jusqu’en 1901.
 
 
 
Klockstapel, le beffroi, longtemps construit en bois, il accueillait une cloche qui servait à avertir la population de tous les dangers les menaçants. Après plusieurs incendies, il fut d’abord imposé de construire les beffrois loin des maisons avant d’en obliger la construction en pierres.
 
 
 
L’église et le cimetière regroupé autour de l’édifice. Les croix sont authentiques et proviennent de plusieurs villages de Suède.
 
  
 
 
Lövlada, cette grange servait à entreposer les feuillages pour l’alimentation des animaux en l’hiver, les paysans utilisaient tout ce que la nature pourvoyait. Les feuilles étaient ramassées par les femmes. Ces granges étaient faites de rondins espacés pour laisser passer l’air afin de sécher les feuilles et en éviter le pourrissement.
 
 
Virserumsboden, ce type de grange à deux étages était courante dans le sud du pays et date probablement du XVIème siècle. Le rez de chaussée est composé d’un cellier et de toilettes. La partie haute servait de chambre en été aux enfants ou aux valets de ferme. Ce bâtiment est l’un des premiers à avoir été implanté dans le parc de Skansen.
 
 
 
A gauche une grande étable du XVII ème siècle. Remarquez l’assemblage des clôtures. A droite une bergerie de la même époque.
 
 
 
 
Kaplanloftstet ou « l'appartement du curé » était initialement conçu pour entreposer des récolte. L’étage était souvent occupé par le curé de la paroisse ou l’aumônier, d’où leur nom. Ce bâtiment est constitué sur ses deux niveaux de deux pièces communiquant entre elles par une galerie donnant sur l’extérieur. Progressivement, ces bâtiment ont été utilisés comme salle de séjour ou comme chambre à coucher en été.
 
 
 
Détour par le 19ème siècle...
Bredablick est le château d’eau dans son architecture de la fin du XIXème siècle. C’est l’un des rares bâtiments à avoir été construit sur place. Initialement conçu pour alimenter un spa qu’un propriétaire local souhaitait installer, le site avait été chois pour sa position dominante.
 
 
Noraboden, la halle des marchands servait aussi d’entrepôts pour les commerçants de la ville dont ce bâtiment est originaire.
 
 
Främmestadskarven, le moulin de Främmerstad a été construit en 1750 et modifié en 1828. La timonerie qui porte les voile pouvait s’orienter pour mettre le moulin dans le sens du vent. Ce type de moulins se retrouve en suède depuis le début du XVII ème siècle.
 
  
 
Ekshäradsgarden, grande maison d’un riche agriculteur, propriétaire de la seconde moitié du XIXème siècle. Agriculteur, il était aussi magistrat et rendait la justice dans une des pièces situées au rez de chaussée.
 
 
 
Fatburen, un ancien mot de suédois qui signifie magasin ou garde-robe. Ce bâtiment est une réplique d’après des vestiges d’une bâtiment du 17ème qui servait d’entrepôt pour le manoir de skogaholm.
 
 
Le manoir de Skogaholm est représentatif des manoirs du 18ème siècle. La cuisine était installée dans une des ailes, pour éviter les odeurs de cuisine dans le logis et pour réduire les risques d’incendie. Dans l’autre aile était installés la bibliothèque, le logement du majordome et les chambres pour les invités. Les deux pavillons en avant du manoirs accueillaient, l’un une armurerie pour les deux chevaliers dont le manoir devait subvenir aux besoins.
 
 
 
Kyrkhultstugan, cette maison de la famille d’un agriculteur du 19ème siècle a existé pendant près de 400 ans, dans sa forme présentée ici. La partie basse était réservée à l’habitation, les repas et le travail courant. Le bâtiment haut, à gauche était un entrepôt qui servait aussi de chambre en hiver. La partie droite était réservée aux activités comme le tissage.
 
 
Bollnässtugan, maison de Bolnäss, est un exemple de grande maison commune. Elle était utilisée pour les grande occasions festives du village, mariages, fêtes religieuses, mais aussi les repas qui suivaient les funérailles. Ce type de bâtiments étaient courants dans les grosses fermes du nord de la Suède. Celle-ci est un exemple de double usage avec une partie salle commune et une partie réservée aux usages des propriétaires.
 
 
Alvrosgarden, la ferme d’Älvros est un autre exemple de ferme typique du nord de la Suède au début du 19ème siècle. L’élevage tenait une place importante dans ces contrées boisées. La récolte de fourrage était une des tâches les plus importantes, mais le bûcheronnage, la chasse et la pêche étaient également des occupations importantes. Les peaux de bœufs, par exemple, étaient vendues pour la fabrication de cordages pour les mines. Le toit de cette construction traditionnelle en rondins était constitué d’écorces et de bois. La forge et le sauna étaient installés dans des bâtiments séparés pour prévenir les conséquences d’un incendie. La viande et le grain y étaient mis à sécher. Tous les biens et matériels de valeur étaient entreposés dans les bâtiments les plus éloignés de la forge.
 
 
 
Gula huset, the yellow house, était la maison d’un riche marchand. Elle date de 1810 et faisait partie d’une propriété qui comprenanit également la Röda längen, the red house. Cette dernière logait les domestiques, servants et jardiniers du marchand John Burgman.
 
 
 
Folkets hus, cette maison commune, datant de 1908 a été construite par les adhérents du parti des jeunes sociaux-démocrates. Elle accueillait les activités syndicales et politiques et aussi des réunions pour adultes afin de prôner la tempérance, la mesure ou les règles de vie. Des collectes de fonds étaient organisées pour l’entretien de cette salle qui tint un rôle important dans la vie du village pendant plus de 50 ans.
 
 
La religion la plus répandue est celle de l’église Luthérienne réformée. Elle prônait la tempérance ou modération des désirs. Des réunions publiques pour la population étaient organisée périodiquement, des mouvement de la tempérance ont vus le jour. Ces séances avaient lieu dans des bâtiments tels que celui présenté ici. Les maisons de la tempérance sont devenues une caractéristique marquée de la vie sociale aussi bien que des lieux pour l’éducation des adultes.
 
 
Poshuset, ce bâtiment date de 1900 et accueillait le bureau de poste et le logement du postier et de sa famille. Cette maison proveient du d’une province du sud de lSuède et a été habitée par Per August Nilssen, son épouse et leurs six enfants.
 
 
Väla skola, l’école du village à classes uniques ; les premiers niveaux avaient classe le matin, les plus grands avaient classe l’après-midi. L’école obligatoire date de 1842 et on avait cours 6 jours par semaine. L’institutrice était logée sur place avec sa famille. Comme le salaire des institutrices était très bas, elles s’adonnaient à l’apiculture qui complétait leurs revenus. Le jardin pourvoyait aux besoins de la famille mais était aussi le lieu des « leçons de choses ».
 
 
Skanegarden, la ferme de Skan provient des plaines fertiles du sud de la Suède. Elle est ici dans l’état qu’elle présentait encore en 1920. La rotation des cultures comprenait céréales, fourrages, betteraves et pommes de terre. On faisait l’élevage de vaches laitières, cochons et volailles. La ferme comprenait quatre bâtiments organisés en carré fermé. Les forêts étant plus rares au sud, le matériaux de construction sont ici la pierre, la brique et le calcaire, l’argile étant une des ressources abondantes dans la région. Le logis est en partie fait de bois.
 
 
Aujourd’hui, ce magnifique bâtiment a retrouvé sa vocation première puisqu’il accueille les animaux de la petite ferme du parc. Ces animaux sont des descendants des races traditionnelles de Suède. Les pouliches et poulains étaient élevés en semi liberté alors que les chevaux de trait et les étalons étaient maintenus à la ferme. Les races traditionnelles sont de petits gabarits. Au 19ème siècle, l’agriculture recherchait des animaux plus grands, plus forts à la tâche et à la traction. La plupart des races natives et sauvages disparurent. Le Gotland Pony est le dernier des chevaux traditionnels de suède. Des races nouvelles sont apparues au XIXème sicèle, le North swedish horse issu d’une vieille race améliorée pour en faire un cheval de tait et le Swedish Ardennes horse issu d’un croisement avec le cheval Ardennais belge, implanté en 1870 et le seul à résister aux hivers rigoureux de Suède.
 
 
 
Les bergerie de plein air servaient d’abri aux animaux qui passaient toute l’année à l’extérieur. Ces abris étaient couverts de chaumes, ressource abondante dans les campagnes, et qui présentait le double avantage d’une bonne isolation et d’une bonne résistance au feu par la teneur en silice des joncs.
 
  
 
Les animaux typiques de Suède sont le renne, l’élan, le loup et l’ours. Plusieurs spécimens sont ici rassemblés. Le parc de Skansen met des vidéos à disposition sur son site Internet. La vie des populations Samis (voir la visite du Nordiska museet dans la page "Djurgarden") était étroitement liée à la chasse avant que les grands prédateurs sauvages ne soient décimés et que les rennes ne soient progressivement asservis par l ‘élevage.
 
   
 
Skansen c’est aussi un quartier reconstitué qui explique les mouvements de la révolution industrielle et l’essor du commerce. Vous pourrez découvrir un atelier d’usinage en parfait état de marche, la boutique du quincaillier et le logement pour sa famille, la borne à essence… Un merveilleux voyage dans le temps. Il y a assurément, une journée entière à y passer.
 
  
 
Même en hiver, des animations sont organisées dans plusieurs constructions par des personnes qui endossent les costumes des différentes époques  ; tissage, poterie, fabrication et cuisson du pain, boutique…
 
 
 
 
 
 
 
Pour prolonger votre visite, faites un tour sur le site du parc de Skansen (cliquez sur l'image).
 
Cheval de Dala, emblème de la Suède. Son origine remonte au début des années 1600.
 
 

Contact : Vous souhaitez réagir sur ce site, signaler une faute d'orthographe, demander une précision, écrivez à 73hermes@orange.fr.

 

visite(s)